Ete 2018 : pour des vacances dépaysantes !

Nos

Coups de coeur de l’été…

…pour des vacances dépaysantes !

Braises

Dans la Sardaigne de la fin du XIXe siècle, la jeune Oli abandonne son fils de 7 ans Anania, faute de pouvoir subvenir à ses besoins.  Il est recueilli par son père, qui ne l’a jamais connu, et pour lequel il travaille dans les champs de l’exploitation.

Alors qu’il tombe amoureux d’une jeune voisine, Margherita, il s’instruit peu à peu, et s’éloigne de la paysannerie et du village pour rejoindre la capitale Cagliari, puis Rome. Mais le souvenir de sa mère l’obsède, entre amour et haine, aide et rejet…jusqu’au dénouement.

Un très beau roman qui baigne dans la nature sarde à laquelle Grazia Deledda est tellement attachée, des personnages simples que l’auteur rend nobles, tel ce “berger au teint de bronze”, un romantisme ardent qui évoque Les souffrances du jeune Werther. Un auteur à (re)lire, couronné du Prix Nobel de littérature en 1966 ! Lucile

Braises, Grazia Deledda (traduit de l’italien par Fabienne-Andréa Costa), Cambourakis, 12 €

Yparkho

Au bout d’une route sinueuse de Crête vivent Ilias et sa mère tous deux sourds et muets. Ilias vit dehors, tantôt à pêcher, tantôt à réparer des camions vétustes qui atteignent péniblement son atelier. Sa mère, avec laquelle il partage ses repas, vit dans une petite maison blanchie, qu’elle ne quitte pas.

Une vie aussi simple, qui plus est baignée de silences, est vouée à l’effacement ; Michel Jullien franchit la barrière muette du visage d’Ilias et nous immerge dans l’intensité de son regard et de son toucher que l’absence d’ouïe a déployée : les poissons interloqués au fond du bateau, la frappe du vent sur sa joue, ou encore le 45 tours voilé qui ondule sur son tourne disque forment des tableau muets où la vie bat son plein.

L’écriture de Michel Jullien est si intense qu’elle peut déstabiliser les premières pages, alors un conseil, lisez plus lentement encore, car c’est une expérience sensorielle en soi, qui donne une voix à ces existences sans paroles.Lucile

Yparkho, Michel Jullien, Verdier, 13.50 €

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *