Ete 2018 : sélection ado(lycée)-adulte

Coups de coeur Ado (lycéens) – adulte SF / Fantasy

L’enfant de poussière

Lecteurs : lycée / adulte

Syffe est un orphelin qui grandit aux abords de la cité médiévale de Corne Brune.

Un jour, alors qu’il dérobe une gourmandise dans la ville Haute, il est arrêté par le redouté Hesse. Contre une miche de pain et quelques sous, Hesse lui propose de travailler pour les premières lames, la milice chargée d’élucider les crimes.

C’est le début d’un apprentissage auprès de différents mentors, nourri d’amitiés, de trahisons, de remords.

Servi par une très belle plume, sensible et poétique, on suit avidement les aventures du jeune Syffe, un personnage profond auquel on s’attache et on s’identifie tout de suite.

Les thématiques sont variées et amenées avec finesse : le rapport à l’autre et à l’étranger, les croyances, les mythes, la violence… Ne vous laissez pas intimider par son étiquette de Hard-Fantasy, ce roman est brillant. Lucile

L’enfant de poussière, Patrick K. Dewdney, Au diable vauvert, 23 €

La toile du temps

Lecteurs : lycée / adulte

Suite à un imprévu lors d’une opération de terraformation, la Planète Kern se voit recouverte d’une épaisse couche de forêts et peuplée d’une civilisation d’araignées intelligentes.

Si ce postulat n’effraie pas l’amateur de science fiction qui est en vous, vous êtes en route pour l’un des romans les plus enthousiasmants de ces dernières années. Passionné par son sujet, A. Tchaikovsky réitère – et transforme – l’essai proposé par Bernard Werber avec ses fourmis, tout en proposant en parallèle une immersion magistrale sur le Gilgamesh, ce vaisseau-arche dans lequel les derniers représentants de l’humanité tentent de survivre.

Il sera très difficile de prendre parti pour l’un ou l’autre des camps lors de ces chapitres alternés.

La découverte de la civilisation aranéide est un voyage en soi, et nous sortons de ce roman le souffle court -la fin est halletante- , profondément marqué par une réflexion sur la possible incapacité des êtres intelligents à se comprendre. Un roman de la trempe d’Asimov….Charles

La toile du temps, Adrian Tchaikovsky (traduit de l’anglais par Henry-Luc Planchat), Denoël, 24 €.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *