Noël : Nos coups de coeur BANDE DESSINEE

Nos coups de coeur BANDE DESSINEE de fin d’année

Dans la combi de Thomas Pesquet

On ne présente plus Marion Montaigne, la dessinatrice de Tu mourras moins bête, dont nous sommes des fans de la première heure. Avec un talent unique pour vulgariser la science et un humour décapant, ses bandes dessinées sont toujours un grand moment de rigolade. Après quatre tomes BD, ainsi qu’une adaptation en court métrage sur arte, elle redouble de talent pour raconter le parcours de notre Thomas Pesquet national. Une grande partie de cette BD se passe sur Terre et détaille par le menu la préparation drastique dont a fait l’objet l’astronaute. Passionnant et hilarant, un cadeau parfait pour votre beau-frère ingénieur, ou votre neveu en Terminale S.

Dans la combi de Thomas Pesquet, Marion Montaigne, Dargaud, 22.50 €

Ar-Men

L’auteur et dessinateur Emmanuel Lepage nous avait enchantés avec son Printemps à Tchernobyl et son Voyage aux îles de la désolation. Pour cet amoureux des contrées reculées et désertées, il semblait évident d’aller visiter l’Enfer des Enfers : Ar-men, ce phare planté en pleine mer au large de l’île de Sein, habité non seulement par les derniers gardiens de phares mais aussi leurs légendes et souvenirs. Car qui peut bien oser s’isoler dans cette tour au milieu de nulle part ? Emmanuel Lepage réussit encore une fois à nous émerveiller de son talent artistique, avec la beauté incomparable de ses aquarelles, tout en nous proposant une histoire profonde et riche de sensibilité. Un grand auteur !

Ar-men, Emmanuel Lepage, Futuropolis, 21 €

Les vieux fourneaux, tome 4

Un nouveau tome des vieux fourneaux est toujours la promesse de folles retrouvailles avec nos septuagénaires préférés, en grande forme et prêts à en découdre. Dans cette nouvelle aventure, l’extension d’une usine menace un insecte rare, la Magicienne, de quoi motiver nos irréductibles “vieux fourneaux” à reprendre du service. Bien sûr ça flingue, ça dézingue (sans une seule arme à feu !) c’est drôle sans jamais être potache, bref, ça fait un bien fou !

Les vieux fourneaux, Paul Cauuet et Wilfrid Lupano, Dargaud, 11.99 €

 

Le joueur d’échec

S’attaquer au célèbre texte de Stefan Zweig en l’adaptant en bande dessinée, ce n’est pas rien. David Sala a ce style graphique reconnaissable entre tous et qui colle ici parfaitement à la nouvelle : à bord du paquebot qui rejoint l’Argentine, un aristocrate viennois affronte le champion du monde d’échecs, dans une implacable et glaçante partie. Ce texte majeur, reflet d’une époque qui bascule dans la terreur nazie, n’est en rien trahi. Bien au contraire, le dessin rehausse toute la mélancolie et la tristesse de ce dernier voyage. A offrir autant aux amoureux de l’oeuvre de Zweig qu’aux adolescents, en guise de magnifique introduction

Le joueur d’échecs, d’après Stefan Zweig, David Sala, Casterman, 20€

Les carnets de cerise, tome 5

La suite attendue des aventures de Cerise, 11 ans, qui en attendant de devenir romancière, remplit des carnets de ses enquêtes, fruit de ses observations des adultes dont elle rêve de percer les secrets … Qui ne s’identifierait pas à cette petite fille tellement attachante, qui pose sur le monde un regard aussi curieux que naïf ? Une magnifique série pour des enfants à partir de 10 ans.

Les carnets de cerise, tome 5, Joris Chamblain, Aurélie Neyret, Soleil, 15.95 €

 

La vie devant soi

On ne peut pas oublier l’immense tendresse tissée entre Madame Rosa, vieille dame juive, et Momo, petit garçon arabe, après la lecture du célèbre roman de Romain Gary, La vie devant soi. Un roman à recommander à tous les adolescents, et pourquoi pas pour les plus réfractaires au texte brut, cette version en roman graphique ? Pas de case ni de bulles, donc, mais le texte intégral accompagné des illustrations de Manuele Fior. Que dire du choix de ce dessinateur pour accompagner la prose de Gary, si ce n’est qu’il paraissait tellement évident ?

La vie devant soi, Romain Gary, illustré par Manuele Fior, Futuropolis, 26 €

 

Momo, tome 2

Momo est une petite fille de 5 ans élevée par sa grand mère dans un village de pêcheurs. Autour de ce duo très attachant se joue la grande aventure de l’enfance. Avec simplicité et douceur, Momo nous dévisage de ses grands yeux interrogateurs, et notre coeur fond de bonheur à la retrouver dans ce second volet. En plus elle vient de décrocher la pépite BD au dernier Salon du livre jeunesse de Montreuil !

Momo, Rony Hotin et Jonathan Garnier, Casterman, 16 €

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *