Rencontre avec Gaëlle Nohant mercredi 23 mai à 19h30

Pour son roman

Légende d’un dormeur éveillé

aux éditions Héloïse d’Ormesson

Nul doute que Gaëlle Nohant a une âme de poète et une sensibilité unique pour avoir écrit un aussi beau récit sur la vie de Robert Desnos : Légende d’un dormeur éveillé, aux éditions Héloïse d’Ormesson.

Que connait-on vraiment de sa vie dans le Paris des années folles et de sa poésie ? Peu de choses, finalement.

En revanche la romancière côtoie depuis de longues années celui qui écrit : “j’aime l’éclat que laissent aux yeux profonds les larmes intérieures“, guidée par sa poésie depuis l’adolescence.

Plus de deux ans de travail et de recherche ont permis à Gaëlle Nohant de récolter la matière de son roman biographique. Ce qui est prodigieux avec Légende d’un dormeur éveillé c’est justement que l’auteure ne retranscrit pas le parcours hors du commun de cet homme ; elle l’introduit à ses lecteurs comme on le ferait d’un ami rare et cher, avec délicatesse et fascination.

Gaëlle Nohant immerge littéralement dans le Paris des années 1920-1930 qui bruisse à chaque page : en tendant l’oreille, on entend souvent des pas qui claquent sur les pavés de la capitale, au petit matin, promenades que le noceur R. Desnos affectionne tant.

Curieux, intègre, amoureux, poète, résistant…Gaëlle Nohant dévoile les différentes facettes de ce grand homme qui côtoie les surréalistes, Eluard, Man Ray, Garcia Lorca…et les femmes de sa vie Yvonne et Youki, “les soeurs siamoises qui se partagent son coeur et qu’on ne peut détacher l’une de l’autre sans le déchirer.”

Les années sombres de l’Occupation donneront une tournure tragique à l’existence de Robert Desnos -et restent parmi les pages les plus intenses et émouvantes du roman.

Tout prend vie et force sous la prose délicate de Gaëlle Nohant, la plume est lumineuse, habitée, généreuse.

A l’issue de cette lecture, la magie de la rencontre avec ce “rêveur lucide [qui] rêve les yeux ouverts” a bien eu lieu… Un drôle de silence habite, une forme de recueillement tandis que les vers du poète continuent de résonner : “Pas plus que l’océan, pas plus que le désert, pas plus que les glaciers, les murs du cimetière n’assignent de limites à mon existence tout imaginaire.”

Je vous invite à venir nombreux rencontrer Gaëlle Nohant grâce à qui continue de vivre la légende d’un dormeur éveillé.

Le roman est finaliste du Prix des libraires décerné le 16 mai prochain ! Croisons les doigts !

Gaëlle Nohant est née à Paris en 1973 et vit désormais à Lyon. Légende d’un dormeur éveillé est son troisième roman après L’Ancre des rêves (prix Encre Marine, 2007) et La Part des flammes (prix France Bleu/Page des libraires, 2015 et prix du Livre de Poche, 2016).

Entrée libre, sur inscription (places assises limitées) :

lucile@librairielasuite.fr ou 01 39 53 11 91

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *