Rencontre avec Olivier Bourdeaut vendredi 12 janvier à 19h30

Pour son roman

Pactum Salis

aux éditions Finitude

Pour bien démarrer l’année, nous avons l’immense joie de recevoir pour la seconde fois Olivier Bourdeaut pour son nouveau roman Pactum Salis !

Il y a exactement deux ans, déjà, sortait en toute discrétion un premier roman édité par une maison bordelaise, plutôt confidentielle.

En attendant Bojangles, aux éditions Finitude, s’invitait sur la pointe des pieds dans la rentrée littéraire d’hiver 2016. La danse fut irrésistible, s’amplifia…pour aboutir à un joli succès de librairie comme on les aime tant, porté par un simple bouche à oreille.

Quand nous l’avions reçu, souvenez-vous, Olivier Bourdeaut n’en revenait pas de ce succès et de l’émotion que suscitait son roman, écrit dans un moment plutôt terne de sa vie.

Le voici revenu avec Pactum Salis qui relate la rencontre improbable et fracassante entre deux hommes qui n’ont, a priori, rien en commun :

Jean, paludier dans les marais salants, commence sa journée en observant le vol des oiseaux…Michel, agent immobilier, roule dans sa “pursche”…

Avec toute la joie et l’humour qui caractérisent l’auteur, ces deux-là se rencontrent, se jaugent…ça fait des étincelles et ça pose de grandes questions sur nos rêves envolés et notre société actuelle !

On serait d’abord tenté d’en rire de loin, de ce Michel et de ce Jean, tant Olivier Bourdeaut a toujours le coeur à la fête : même quand il évoque la solitude et la fragilité, il martèle sa joie, saupoudre son récit d’une gouaille délicieuse…
Mais toutes les petites lâchetés et faiblesses, tous les renoncements y sont si vrais, si dangereusement proches de nous que le rire devient grinçant… Ces deux personnages nous tendent le miroir de nos penchants contraires…

Avec Olivier Bourdeaut, la vie est toujours à prendre avec légèreté mais certainement pas à la légère, tout est sérieux pourvu que l’on s’amuse un peu.

Nous avons adoré ce nouveau roman et nous avons tellement hâte de le partager avec vous, d’en discuter, et de passer une formidable soirée tous ensemble, nous l’espérons !

Credit image : Fred Bukajlo

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *