Lectures d’été 2022

Parfum de pluie sur les Balkans : Une saga pour l’été, oui, mais qui change de nos habitudes ! Suivez le destin audacieux de cinq soeurs attachantes dans le Sarajevo bouillonnant de l’entre deux guerres, jusqu’à la menace fasciste. Un grand roman inspirée de l’histoire familiale de l’autrice, qui fait la part belle aux choix courageux et amoureux de ces femmes, à leurs liens familiaux profonds.

Gordana Kuic, traduit du serbe par Dejan Babic, Noir sur blanc,  25€

 

Le festin : Dans la plus pure tradition de la comédie anglaise, élégante et caustique, lisez ce roman écrit au début des années 1950 : les personnages se retrouvent dans un hôtel au pied d’une falaise menaçante où orgueil, avarice, gourmandise (entre autres !) s’entrechoquent comme de la fine vaisselle de porcelaine. Aussi réjouissant qu’addictif !

Margaret Kennedy, traduit de l’anglais par Denise van Moppès, La table ronde, 24€

 

Le mage du Kremlin : Un style brillant et une réflexion fine sur l’exercice du pouvoir autoritaire russe, à travers la figure romanesque et intrigante du bras droit de Poutine. De la chute de l’empire soviétique jusqu’à l’avènement de la classe dirigeante issue de l’oligarchie, l’auteur apporte un des meilleurs éclairages actuels sur la situation en Russie.

Giuliano da Empoli, Gallimard, 20 €

 

Le silence des repentis : Pleine forêt des Appalaches : un père, Cooper, et sa fille de 8 ans, Finch, vivent loin de tout, avec pour seul voisin un type aussi solitaire que mystérieux. Quelles circonstances ont pu les mener là ? Un roman impossible à lâcher (et qui ne finit pas mal), d’une tendresse folle.

Kimi Cunningham Grant, traduit de l’anglais par Alice Delarbre, Buchet Chastel, 22.50 €

 

La coquetière : Une merveille de simplicité et de beauté : 1936 dans le Sud de l’Allemagne, Eva découvre dans son poulailler un étudiant juif en fuite, qu’elle protège instinctivement malgré le danger qui rôde. Un subtil et émouvant portrait de femme, entre sensualité et sang froid.

Linda D. Cirino, traduit de l’anglais par Claude Bonnafont, Liana Levi, 10 €

 

La ville humide : Un texte très court et très fort, à lire et offrir ! Dans une ville grise, la narratrice n’est jamais sortie de chez elle, jusqu’à un jour « chamboule tout » où Paulo frappe à sa porte et fait revenir les couleurs. Un conte sur la rencontre amoureuse, la délivrance : c’est singulier, puissant et d’une grande poésie.

Claire Dumas, Le Panseur, 9.50 €

découvrez d’autres articles

Retour haut de page