Réduire les déchets avec des emballages cadeaux en TISSU !

L’origine de ma démarche

Le livre reste l’un des cadeaux les plus offerts (plus que les chocolats, c’est dire !). Je l’observe bien à la librairie , offrir un livre est un geste très personnel dont le message est souvent fort : aider à s’évader, à aller mieux, établir un lien… On offre un livre en essayant de cerner les goûts, la personnalité de celui/celle à qui on destine un livre : la démarche reste intime.

Faire des emballages cadeaux à la librairie est donc important, et fait totalement partie de notre quotidien.

Il n’en demeure pas moins que tous ces emballages papier, faits avec soin, partent aussitôt à la poubelle. Même quand l’emballage choisi est recyclé, il est malgré tout jeté, ce qui ne fait que déplacer le problème.

Pour la seule période de Noël, à la librairie, nous avons utilisé 800 mètres de papier cadeau. C’est énorme pour une « petite » librairie comme la nôtre. Il fallait trouver une solution durable pour faire autrement, et mieux.

La tradition japonaise du Furoshiki

Je me suis donc tournée vers le furoshiki, issu d’une tradition japonaise.

Qu’est ce que le furoshiki ?

C’est un emballage cadeau en tissu. Il fait partie intégrante du cadeau : on offre autant le contenu que le contenant.

Le rapport sensoriel que nous avons avec le livre (le toucher, le respirer) se prolonge avec le furoshiki : dénouer (le tissu) n’est pas pareil que déchirer (le papier), ce geste n’a pas la même portée. Son contact aussi est différent : le papier utilisé se froisse avec bruit et froideur, le tissu se replie avec discrétion et chaleur. Contenu et contenant se répondent, et j’y vois une certaine poésie.

Enfin et surtout, il est écologique : le tissu se réutilise autant de fois que l’on souhaite. Une fois reçu en cadeau, on peut l’offrir à son tour en y emballant un livre (ou un objet), ou bien le détourner en l’utilisant comme foulard, ou tout simplement pour protéger son livre dans son sac…

D’où viennent les tissus et qui les transforme en furoshikis ?

Pour une démarche écologique cohérente, il est nécessaire que les tissus ne soient pas neufs mais récupérés pour leur donner une seconde vie.

Où trouver des tissus recyclés ?

Ayant besoin d’une assez grande quantité de tissus, je me suis tournée vers Le Relais, qui collecte, tri et valorise les tissus récupérés dans son immense entrepôt de Chanteloup Les Vignes.

J’ai ainsi choisi et acheté sur place 12kg de chutes de rideaux, ce qui me semblait un bon départ.

Où les transformer en furoshikis ?

Il s’agit ensuite de les découper au format défini (et pour emballer un livre broché, le carré de tissu doit être particulièrement grand), de surjeter les côtés pour une jolie finition et enfin d’y coudre une étiquette de la librairie, pour en faire un bel objet.

Pour réaliser cela, j’ai rencontré l’équipe de l’Arche d’Aigrefoin, à Saint Rémy les Chevreuse. L’Arche est une communauté qui accueille des personnes handicapées partageant vie au foyer et travail. Plusieurs ateliers de spécialisation sont présents à l’Arche, dont l’artisanat. C’est donc à cette formidable équipe que je confie toute la découpe et la transformation des tissus.

Je trouve le résultat final très réussi ! La suite dépend de vous …

Combien ça coûte ?

Dès le départ de cette démarche, il était clair pour moi que ces furoshikis seraient vendus au prix qu’ils me coûtent, ni plus ni moins. Le furoshikhi est donc vendu au prix de 2,50 €. Ce montant comprend :

– le prix du tissu (acheté au kilo)

– l’étiquette (achetée par lot)

– la fabrication (découpe et finitions)

Aucune marge n’est réalisée sur les ventes de furoshikis, mon but est de sensibiliser les lecteurs sur le déchet que représente l’emballage papier.

Comment réutiliser un furoshiki acheté à la librairie ?

Vous pouvez revenir autant de fois que vous souhaitez avec un furoshiki de La Suite, nous vous y emballerons les livres avec plaisir ! Pour les plus ambitieux, vous pouvez aussi regarder un des nombreux tutoriels qui existent pour nouer un emballage en tissu (c’est un jeu d’enfant !)

Nous mettons aussi en place un système de consigne : nous remboursons les furoshikis de La Suite que vous nous ramenez, si vous n’en avez pas de nouvelle utilité.

Enfin, si par hasard vous souhaitez refaire votre déco et vous séparer de vos jolis rideaux en bon état, pensez à nous 😉

Lucile

Retour haut de page